Il existe six types de motorisation pour portail automatique dont quatre conviennent aux portails battants et deux aux portails coulissants.

La motorisation à bras

Chaque vantail dispose d’un bras mécanique reproduisant les mouvements des bras humains. Ces gadgets permettent une ouverture en douceur. C’est le système le plus facile et le plus rapide à poser.

La motorisation à vérins

Ce système est solide et puissant. Exerçant une forte pression sur les gonds, il convient aux portails rigides et très lourds.

La motorisation intégrée

Ici, lors de la conception du portail automatique, la motorisation est directement intégrée à ses montants latéraux. Ce système permet d’allier robustesse et élégance.

La motorisation enterrée

Doté d’un mécanisme non visible, ce système de motorisation est esthétique et robuste. Son installation nécessitant des travaux de maçonnerie et de professionnel de la pose de portail automatique. L’idéal serait de la confier à un installateur de portes et de portails automatiques.

La motorisation à rail au sol

Dans ce cas précis, un rail est fixé au sol puis le portail est posé dessus. S’adaptant à tous les types de portails, ce système est le plus courant dans les habitations privées et les copropriétés.

La motorisation autoportante

Elle constitue une alternative au système de rail au sol. Elle permet au portail de ne pas toucher le sol. C’est une crémaillère qui assure les mouvements du portail. On retrouve souvent ces systèmes dans les garages privés des bâtiments.